Thomson : Résultats du quatrième trimestre et résultats annuels du Groupe pour l'exercice 2007 | Bourse Reflex
Accueil > Actualités > Communiqués

Thomson : Résultats du quatrième trimestre et résultats annuels du Groupe pour l'exercice 2007

Jeudi 14 Fév 2008 à 08:43

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Thomson : Résultats du quatrième trimestre et résultats annuels du Groupe pour l'exercice 2007

. Croissance du chiffre d'affaires 2007 de 2,1% à taux de change constant, limitée par un ralentissement au quatrième trimestre et EBIT (résultat opérationnel avant charges financières et impôts) des activités coeur à 346 millions d'euros,

. Amélioration significative des flux de trésorerie d'exploitation et d'investissement du Groupe à 142 millions d'euros, contre une sortie de trésorerie de (51) millions d'euros en 2006, grâce à un flux de trésorerie des activités coeur de 387 millions d'euros.

. Réduction de 113 millions d'euros de la dette nette et de 282 millions d'euros des engagements financiers nets totaux

. Faible perte nette de (23) millions d'euros sur l'année 2007- après les coûts de sortie des activités audio, vidéo et accessoires (AVA).

. Le Conseil d'administration propose une distribution de 0,33 euro par action,

. Avec la sortie d'AVA en décembre 2007, le Groupe revient à une séparation des fonctions de Président et de Directeur général, Frank E. Dangeard assumant la responsabilité de Président.

. Priorité donnée en 2008 à la génération de trésorerie et à la réduction des coûts, tout en continuant de saisir les opportunités de croissance organique profitable.

Paris, le 14 février 2008 - Le Conseil d'Administration de Thomson (Euronext Paris : 18453, NYSE : TMS) s'est réuni sous la présidence de Frank E. Dangeard le 13 février 2008 pour examiner et approuver les résultats du quatrième trimestre et les résultats annuels 2007, publiés aujourd'hui.

Les principaux éléments de ces résultats sont les suivants :

- Performance inégale des trois secteurs d'activités du Groupe. Le chiffre d'affaires et la rentabilité des secteurs d'activités Services et Technologie sont satisfaisants. En revanche, le chiffre d'affaires et les bénéfices du secteur d'activité Systèmes sont décevants, plus particulièrement pour l'activité Diffusion professionnelle et de Réseaux.

- Le flux de trésorerie disponible en provenance des activités coeur s'établit à 387 millions d'euros en 2007, tandis que les entrées de trésorerie s'élèvent à 142 millions d'euros, après deux ans de sorties de trésorerie. Le flux de trésorerie de la division Systèmes s'est sensiblement amélioré en 2007, et à l'intérieur de cette division, l'activité Diffusion professionnelle et de Réseaux a généré de bons flux de trésorerie au second semestre 2007 malgré un résultat décevant.

- Réduction de 113 millions d'euros de la dette nette et nouvelle diminution des engagements retraite. Les engagements financiers nets totaux du Groupe (dette financière, dettes liées aux acquisitions, et obligations en matière de retraite) ont ainsi diminué de 282 millions d'euros au cours de l'année.

- Le Groupe affiche une bonne situation de trésorerie en fin de l'année, et la maturité moyenne de la dette est proche de 5 ans.

- Le Conseil d'administration propose de maintenir une distribution de 0,33 euro par action.

Perspectives

La conjoncture économique apparait incertaine pour 2008, avec des signes indicateurs d'un ralentissement de la croissance, y compris dans les secteurs où évolue Thomson. C'est pourquoi le Groupe tient à rester prudent sur des objectifs de croissance organique supérieurs aux 2,1% réalisés en 2007 à taux de change constant. Les premiers mois de l'année 2008 seront encore difficiles, en comparaison avec le début de l'an dernier.

Dans ce contexte, nos principaux objectifs seront orientés sur la génération de trésorerie et la poursuite de réductions des coûts tout en continuant de saisir les opportunités de croissance organique profitable.

Dans nos activités poursuivies, les divisions Services et Technologie, qui ont mis en place des objectifs de réductions des coûts pour 2008, affichent une performance satisfaisante. La performance de la division Systèmes n'est, quant à elle, clairement pas satisfaisante. Malgré un impact positif de la politique de réduction de coûts et des mesures opérationnelles prises en 2007, le management a intensifié ces actions et en a élargi la portée.

La sortie des activités AVA (Audio, Vidéo et Accessoires) devrait avoir un impact positif sur le développement à la fois de la trésorerie et de la rentabilité. Les pertes liées à la sortie des activités restantes non poursuivies et de la ligne des Autres activités devraient être en dessous de 30 millions d'euros en 2008.

Le Groupe a pour objectif une augmentation significative du résultat net en 2008, comparé au résultat net de 55 millions réalisé en 2006.

Le Groupe va poursuivre ses investissements dans les domaines-clé de ses activités, pour soutenir la croissance sur le long terme, et continuer à diversifier sa base de clients, afin de consolider les progrès réalisés ces trois dernières années. Le Groupe réitère son intention d'utiliser la trésorerie qu'il génère à la fois pour poursuivre la réduction de la dette et les distributions aux actionnaires.

Conseil d'administration et Corporate Gouvernance

Le Conseil d'administration, au travers de son Président et d'un groupe de travail composé de trois administrateurs indépendants (F.De Carbonnel, P .Murray, et D.Roux), a examiné ces derniers mois la stratégie du Groupe et son exécution au regard d'un contexte économique et de perspectives de marchés pour 2008 particulièrement incertains. A la suite de cet examen, le Conseil a confirmé l'orientation stratégique globale, en vue d'établir un leader mondial des solutions vidéo d'ici fin 2009, fondé sur ses trois divisions Technologie, Systèmes et Services et soutenue par l'expertise technologique du Groupe et la croissance de ses marchés. Le Conseil a également validé les programmes opérationnels préparés par le management, tant ses réalisations 2007 que ses plans d'actions 2008. Il encourage la mise en place de partenariats stratégiques pour certaines des activités du Groupe, tels que dans les " tuners ", afin d'exploiter les opportunités de marché et de créer de la valeur. Le Conseil d'administration a confirmé sa volonté de créer de la valeur sur le long terme, et de manière durable, pour les actionnaires, avec la poursuite de cette stratégie.

La sortie en décembre 2007 des dernières activités d'électronique grand public met un point final au processus de transformation profonde du groupe, menée ces trois dernières années, conformément à la stratégie mise en place en septembre 2004. C'est pourquoi Frank E.Dangeard a proposé - et le Conseil d'administration l'a accepté - que les fonctions de Président et de Directeur général qui avaient été fusionnées au lancement du programme de transformation, soient à nouveau dissociées au moment où cette transformation est réalisée, Frank E.Dangeard assumant la responsabilité de Président.

Par ailleurs, le Conseil d'administration entend proposer la nomination de 2 à 4 nouveaux administrateurs dans les 18 mois à venir, et ce dès la prochaine Assemblée générale de mai. Suite à la recommandation du Président, un processus strict a été mis en place pour sélectionner les candidats les plus appropriés, sous la direction du Comité Nomination & Gouvernance. Un cabinet de recrutement de renom a été choisi pour accompagner le Comité et le Conseil d'administration dans ce processus.

Commentant les résultats, Frank E. Dangeard, a déclaré :

" Avec la sortie des dernières activités d'électronique grand public en décembre dernier, une page a été tournée dans la transformation du Groupe et j'ai recommandé au Conseil d'administration que les structures de gouvernance reviennent désormais à la normale, avec une séparation des fonctions de Président et de Directeur Général. Bien que nos marchés restent, par bien des aspects, encore difficiles, et les perspectives incertaines, nous avons créé ensemble un acteur majeur des marchés attrayants et porteurs de la vidéo numérique. L'objectif du Conseil d'administration est maintenant de créer de la valeur à partir de ces actifs, à partir du leadership et des positions de marché qui ont été bâtis depuis 2004. Les priorités opérationnelles en 2008 vont se concentrer sur la génération de trésorerie, les réductions de coûts, et les opportunités de croissance à saisir, porteuses de profits. Nous allons continuer d'investir dans les secteurs clés de nos activités pour stimuler la croissance sur le long terme, et diversifier encore notre base de clientèle déjà en forte expansion. "

Résumé des résultats consolidés de l'année 2007 (non audités(1))

Dans les résultats et revenus reportés ci-dessous pour les activités poursuivies, les sous-totaux sont ventilés entre les " Activité coeur " (les trois principaux secteurs d'activité : Services, Systèmes et Technologie, en même temps que le Corporate) et " Autres activités " (incluant les activités précédemment nommées " non stratégiques "). Les rubriques traitées seront donc les suivantes : Services, Systèmes, Technologie, et Autres activités. La distinction entre activités coeur et activités non-stratégiques n'est plus nécessaire suite à la sortie du Groupe des activités Audio, Vidéo et Accessoires (AVA).

En millions d'euros sauf mention contraire 
Exercice 2007(2) 
 
Exercice 2006(2) 
       
Chiffre d'affaires net du Groupe  5 630    5 781(2) 
       
Chiffre d'affaires des Activités coeur  5 620    5 747 
Autres activités  10    34 
       
EBIT Groupe(3)  349    527(2) 
       
EBIT des activités coeur   346    504 
EBIT des autres activités     23 
       
Charges financières nettes  (105)    (202) 
Résultat des sociétés mises en équivalence    (86) 
Impôt sur les résultats  (27)   
       
Résultat net des activités poursuivies - Groupe  218    239 
       
Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession  (241)    (184) 
       
Résultat net de l'exercice  (23)    55 
       
Flux de trésorerie d'exploitation des activités coeur (4)  387    483 
Flux de trésorerie d'exploitation et d'investissement net du Groupe   142    (51) 
       
Dettes financières nettes (5)  1 661    1 943 

(1) Tous les chiffres sont provisoires et seront soumis à audit final.

(2) Les résultats de 2006 et 2007 sont présentés selon la norme comptable IFRS 5 et excluent les activités traitées désormais comme non poursuivies. Les résultats des périodes précédentes ont été ajustés pour tenir compte du périmètre courant des activités non poursuivies. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel de Thomson publiés pour 2006 s'élevaient respectivement à 5 854 millions d'euros et 479 millions d'euros, dont 73 millions d'euros et une perte de (48) millions d'euros étaient respectivement imputables à des activités considérées depuis lors comme non poursuivies, en particulier les activités résiduelles de production de composants pour écrans à Genlis et les activités résiduelles de services après-vente en Europe. Ces activités étaient auparavant intégrées aux Autres activités poursuivies (non stratégiques). Le bénéfice net du Groupe pour 2006 reste inchangé à 55 millions d'euros.

(3) L'EBIT est défini comme le résultat opérationnel avant charges financières et impôts

(4) Les chiffres pour 2006 excluent le paiement exceptionnel des intérêts courus de 59 millions d'euros des années précédentes liés à la convertible remboursée en janvier 2006 - en tenant compte de ce paiement, les flux de trésorerie nette des activités coeur ont représenté 424 millions d'euros en 2006.

(5) Les dettes financières nettes se définissent comme la somme des dettes financières, de la dette liée aux acquisitions de filiales et des engagements de retraite.

RESULTATS ANNUELS 2007

Chiffre d'affaires net et résultat opérationnel avant charges financières et impôts (EBIT) pour l'exercice 2007

En millions d'euros et % 
Exercice 2007 
Exercice 2006 
Exercice 2007 
Variation 
  Réel  Réel  Taux de change constant   Taux de change constant  
Chiffre d'affaires net des Activités coeur  5 620  5 747  5 866  +2,1 
Services  2 400  2 489  2 523  +1,3 
Systèmes  2 679  2 684  2 769  +3,2 
Technologie  535  547  568  +4,0 
Corporate  27  n/m 
Autres activités  10  34  11  n/m 
         
Chiffre d'affaires net du Groupe  5 630  5 781  5 877  +1,7 
         
EBIT - activités coeur  346  504     
Services  115  160     
Systèmes  28  132     
Technologie  277  289     
Corporate  (74)  (77)     
Autres activités  23     
         
EBIT - Groupe  349  527     

Chiffre d'affaires net et résultat opérationnel avant charges financières et impôts (EBIT) au second semestre 2007

En millions d'euros et % 
2nd semestre 2007 
2nd semestre 2006 
2nd semestre 2007 
Variation 
  Réel  Réel  Taux de change constant   Taux de change constant  
Chiffre d'affaires net des Activités coeur  2 988  3 178  3 138  -1,2 
Services  1 309  1 377  1 386  +0,6 
Systèmes  1 416  1 503  1 471  -2,1 
Technologie  262  284  280  -1,2 
Corporate  14  n/m 
Autres activités  11  n/m 
         
Chiffre d'affaires net du Groupe  2 992  3 189  3 143  -1,4 
         
Résultat avant charges financières et impôts - activités coeur  248  371     
Services  103  152     
Systèmes  34  109     
Technologie  144  149     
Corporate  (33)  (39)     
Autres activités  (12)  49     
         
Résultat avant charges financières et impôts - Groupe  236  420     

Résultats annuels de l'exercice 2007

Thomson a enregistré un chiffre d'affaires net de 5 630 millions d'euros pour 2007 (contre 5 781 millions d'euros en 2006), auquel les activités coeur ont contribué à hauteur de 5 620 millions d'euros (5 747 millions d'euros en 2006). Les effets de change, en particulier liés à la faiblesse du dollar américain, ont réduit le chiffre d'affaires des activités coeur de 247 millions d'euros. Le chiffre d'affaires net des activités coeur hors effets de change a progressé de 2,1 % par rapport à 2006.

Les changements de périmètre dus aux acquisitions ont été négligeables en 2007. Une acquisition au troisième trimestre 2006 par l'activité Services pour Réseaux de diffusion a contribué à hauteur de 53 millions d'euros au chiffre d'affaires du secteur d'activité Services en 2007, contre 14 millions d'euros en 2006.

L'EBIT des activités coeur s'est élevé à 346 millions d'euros en 2007 (504 millions d'euros en 2006), soit une marge opérationnelle de 6,2 %. Ce résultat découle de la hausse des coûts de restructuration au sein du secteur d'activité Services et de la forte baisse de rentabilité du secteur d'activité Systèmes, en particulier au sein de l'activité Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux qui a été déficitaire en 2007.

Les dépenses de recherche et de développement des activités coeur (hors financements externes) ont légèrement augmenté, passant de 279 millions d'euros en 2006 à 288 millions d'euros en 2007.

Les principaux efforts de réduction des dettes et des coûts ont porté sur les restructurations, en particulier dans l'activité Services liés au DVD, et sur les engagements de retraite. Le coût total des restructurations des activités coeur a représenté (85) millions d'euros en 2007 (contre (36) millions d'euros en 2006), dont (71) millions d'euros au sein du secteur d'activité Services.

En 2007, le Groupe a poursuivi l'harmonisation, démarrée en 2006, des programmes de prise en charge des frais médicaux et des soins de santé. La dette actuarielle comptabilisée au bilan du Groupe pour les obligations relatives aux régimes de retraite a été réduite de 169 millions d'euros à 403 millions d'euros. Les actions d'harmonisation ont eu un impact de 63 millions d'euros sur le résultat opérationnel des activités poursuivies à raison de 13 millions d'euros pour les activités coeur du Groupe (essentiellement du secteur d'activité Systèmes) et de 50 millions d'euros pour les Autres activités poursuivies.

En conséquence, les Autres activités poursuivies ont enregistré un EBIT de 3 millions d'euros en 2007 (23 millions d'euros en 2006).

Globalement, les activités poursuivies enregistrent ainsi un EBIT de 349 millions d'euros en 2007 (527 millions d'euros en 2006).

REVUE PAR SECTEUR D'ACTIVITÉ

Services

En 2007, le secteur d'activité Services a concentré ses efforts sur le développement de ses activités dans les médias électroniques et numériques, tout en poursuivant l'adaptation de la structure des coûts de ses activités de médias physiques. Un programme de restructuration a été mené principalement au premier semestre 2007, portant essentiellement dans l'activité Services liés au DVD. Ces actions, conjuguées à la forte saisonnalité de l'activité, ont permis une hausse de la rentabilité au second semestre 2007, comparée au premier semestre.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires net consolidé du secteur d'activité Services a atteint 2 400 millions d'euros en 2007, contre 2 489 millions d'euros en 2006. Ce chiffre tient compte de l'impact négatif important de la variation des taux de change, qui porte sur 122 millions d'euros. Le chiffre d'affaires net consolidé du secteur d'activité Services a progressé de 1,3 % à taux de change constant par rapport à 2006. Cette progression reflète la croissance solide de l'activité Services pour Réseaux de diffusion et la croissance plus modérée des Services liés au Cinéma (regroupant les Services liés au Film et les Services aux créateurs de contenu). Comme prévu, l'augmentation des volumes de DVD et la hausse des recettes en provenance de la distribution de DVD ont été cependant atténuées par l'impact des re-négociations de prix lors des renouvellements de contrats dans l'activité Services liés au DVD.

Les acquisitions très modestes réalisées en 2007 n'ont pas eu d'impact sur le chiffre d'affaires de 2007. Une intégration au troisième trimestre 2006 au sein de Services pour Réseaux de diffusion a contribué à hauteur de 53 millions d'euros au chiffre d'affaires net consolidé en 2007, contre 14 millions d'euros en 2006.

Au sein de l'activité Services liés au DVD, le nombre de DVD répliqués en 2007 est passé à 1,47 milliard d'unités, soit une progression de 1,6 % par rapport à 2006, essentiellement liée à la hausse des volumes en Amérique du Nord et en Australie. La croissance de l'activité de distribution et la hausse des volumes n'ont que partiellement compensé l'impact des renégociations de prix liées aux renouvellements de contrats. Les principales sorties de DVD pour les " superproductions " (blockbusters) se sont comme d'habitude, concentrées sur le quatrième trimestre 2007. Il s'agit notamment de Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde, Transformers, Shrek le Troisième et La Vengeance dans la peau.

Au sein de l'activité Services liés au Cinéma, les Services liés au Film ont traité 1 493 520 kilomètres de bobines contre 1 524 000 kilomètres en 2006. Ils ont bénéficié d'un calendrier de sorties de films en salle plus dense au premier semestre 2007, avec parmi les premiers, Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde, Shrek le Troisième et Harry Potter et l'Ordre du Phoenix.

L'activité Services liés au Film mène des discussions avec un certain nombre de clients, à la fois des grands studios et des producteurs indépendants, au sujet du renouvellement de leurs contrats. Un contrat de tirage de copies d'exploitation avec un client significatif n'a pas été renouvelé pour la zone Amérique du Nord en 2007, bien que le Groupe continue d'assurer les services de distribution de DVD pour ce client. En revanche, des volumes supplémentaires ont été obtenus avec d'autres clients comme Overture Film (tel qu'annoncé en en octobre 2007). Compte tenu de ces éléments et de la poursuite de la transition de l'analogique vers le numérique, le Groupe anticipe pour 2008 une baisse des volumes et du chiffre d'affaires des Services liés au Film et ajustera la structure des coûts de l'activité au cours de l'année afin d'atténuer cette baisse.

Le chiffre d'affaires des Services liés aux médias électroniques (Services aux Créateurs de contenu, Services pour Réseaux de diffusion et Services de distribution électronique) a contribué à hauteur de 30 % environ au chiffre d'affaires total du secteur d'activité Services en 2007 (25 % en 2006, 20 % en 2005 et 10 % en 2004), reflétant la forte croissance des activités.

Les activités de Services aux Créateurs de contenu enregistrent une croissance organique des activités dans les effets spéciaux (VFX) et des services haut de gamme tels les copies intermédiaires numériques (DI), et veillent à améliorer l'efficacité de l'organisation de leurs différentes unités. En 2007, ces activités se sont développées sur les marchés indiens et chinois, notamment au travers de l'investissement dans le studio Paprikaas et l'alliance stratégique nouée avec DreamWorks Animation visant à déployer des activités d'animation en Inde. Les Services aux Créateurs de contenu ont enregistré de faibles pertes de revenus au quatrième trimestre 2007, en raison de la grève récente des membres de la Writers Guild of America.

L'activité Services de distribution électronique a été renforcée au second semestre 2007 grâce à l'acquisition de SyncCast, fournisseur de solutions haut de gamme de distribution de contenu numérique en ligne sur réseau IP. L'impact de cette acquisition sur le chiffre d'affaires reste encore limité.

L'activité de Services pour Réseaux de diffusion a enregistré une forte hausse de son chiffre d'affaires en 2007, en particulier grâce à l'expansion des services de diffusion en Europe. Parmi les grands contributeurs à cette hausse figurent l'intégration d'une année d'exercice de l'opérateur néerlandais de centres de diffusion, acquis au quatrième trimestre 2006, et le contrat signé avec ITV début 2007. Au sein de Services pour Réseaux de diffusion, le chiffre d'affaires des Services de régie publicitaire sur lieux de vente est stable par rapport à 2006 sur l'Amérique du Nord, tandis que de nombreuses initiatives d'expansion ont été menées au Brésil, en Chine et en Europe, notamment en Pologne.

Rentabilité et marges

L'EBIT du secteur d'activité Services s'élève à 115 millions d'euros en 2007, contre 160 millions d'euros en 2006. La marge opérationnelle du secteur d'activité a atteint 4,8% en 2007 contre 6,4 % en 2006. Les économies en provenance des restructurations et des initiatives de contrôle des coûts associés aux améliorations des processus aussi bien dans les activités Services liés au DVD que dans les Services pour films et au contenu n'ont pas totalement compensé l'impact des frais de restructuration ((71) millions d'euros vs (30) millions d'euros en 2006) et des baisses des prix suite aux renouvellements de contrats DVD de l'année précédente, et les dépenses dédiées aux nouvelles activités liées aux médias électroniques. Cependant, le coût brut des mesures de restructuration menées en 2007 ((57) millions d'euros) a été couvert par le produit d'opérations immobilières, en particulier du site de Camarillo en Californie.

Au sein des Services liés au DVD, la réduction importante des coûts de production est atténuée par la baisse des prix en 2007. L'activité Services liés au DVD, qui a dû absorber la majorité des frais de restructuration du secteur d'activité Services en 2007, a bénéficié d'un certain nombre d'éléments exceptionnels, notamment le bénéfice engendré par les opérations immobilières et par un crédit relatif au recouvrement de certaines dépensés liées à des services antérieurs.

Au sein de Services liés au Cinéma, l'impact positif de la hausse du chiffre d'affaires de Services aux Créateurs de contenu, l'optimisation des processus internes et les transferts de production dans des pays à plus faibles coûts ont été minorés par les frais de restructuration liés aux programmes d'optimisation et de consolidation des sites. Les résultats 2007 incluent les coûts de lancement des activités de Services aux Créateurs de contenu en Inde et en Chine, ainsi que de la poursuite des investissements consentis pour les systèmes de cinéma numérique déployés pour plusieurs clients, dans leurs phases de beta-test.

La croissance du chiffre d'affaires de Services pour Réseaux de diffusion a permis à l'activité d'accroître son bénéfice par rapport à 2006 et de financer le lancement de nouveaux services aux Réseaux de diffusion sur le lieu de vente au Brésil et en Europe.

L'activité de Services de distribution électronique reste déficitaire dans sa phase de lancement, en raison des coûts de démarrage de services de distribution de vidéo en ligne, et notamment l'acquisition de SyncCast (second semestre 2007).

Les éléments exceptionnels ont réduit la rentabilité du secteur d'activité Services d'un montant global net de (10) millions d'euros en 2007, qui résulte d'éléments ayant un impact soit négatif (frais de restructuration de (71) millions d'euros), soit positif (cession du site de Camarillo - 36 millions d'euros et crédit mentionné ci-dessus -14 millions d'euros).

Systèmes

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires net consolidé du Secteur d'activité Systèmes est resté stable, passant de 2 684 millions en 2006 à 2 679 millions d'euros en 2007, avec 90 millions d'euros d'effets de change. A taux de change constant, le chiffre d'affaires net consolidé du Secteur d'activité Systèmes progresse ainsi de 3,2 %.

Cette performance globale résulte d'évolutions contrastées, d'une part d'une croissance des Produits d'Accès, et d'autre part d'une chute du chiffre d'affaires de l'activité Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux. L'activité Produits d'Accès, qui représente 75 % du chiffre d'affaires du secteur d'activité, a vu ses ventes progresser auprès des câblo-opérateurs et des opérateurs télécoms, mais son chiffre d'affaires marque un recul au quatrième trimestre 2007. L'activité Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux a pâti d'un ralentissement du marché au début du premier semestre 2007, conjugué à des retards dans le lancement de nouveaux produits En outre, l'activité a de nouveau été faible au quatrième trimestre, malgré une amélioration au troisième. Dans l'ensemble, le chiffre d'affaires issu de ces activités a reculé par rapport à 2006.

Produits d'Accès

Le chiffre d'affaires a progressé en 2007 grâce aux clients opérateurs satellite, câble et télécoms. Les produits d'accès câble présentent ainsi des volumes en hausse (2,3 millions de décodeurs câble vendus contre 2,0 millions en 2006) et une amélioration de l'offre. Par ailleurs, la baisse des volumes de décodeurs satellite de 11,1 millions en 2006 à 10,1 millions en 2007 a été plus que compensée par une montée en gamme de l'offre, avec une part accrue de décodeurs Haute Définition (HD). Les opérateurs télécoms ont acheté 11,1 millions de Produits d'accès (contre 10,0 millions en 2006), mais la hausse des volumes est compensée par le recul des prix. Au total, 23,4 millions de décodeurs, modems DSL et passerelles ont été vendus en 2007, soit une légère augmentation par rapport aux 23,2 millions d'unités vendues en 2006. À noter en outre l'amélioration de l'offre globale. Par ailleurs, le Groupe a commencé à commercialiser des eMTA (modems câble dual play) aux États-Unis.

Dans le domaine du Satellite, les volumes aux Etats-Unis subissent un léger recul mais la part des boîtiers HD a progressé. L'accélération de la transition vers les produits HD (y compris les enregistreurs numériques HD) soutient les prix de vente moyens et compense largement la baisse des volumes et des prix. DIRECTV demeure le principal client du secteur d'activité. En 2007 Thomson a franchi le seuil d'un million de décodeurs numériques MPEG-4 HD et MPEG-4 HD vendus à ce client. Ce chiffre significatif illustre la confiance de l'opérateur américain dans l'aptitude du Groupe à l'accompagner dans sa transition vers la télévision HD Thomson a également mis au point avec DIRECTV le système de diffusion MFH3(TM) pour améliorer la distribution satellite dans les zones d'habitation denses comme les complexes résidentiels. L'activité continue son développement sur d'autres marchés, notamment en Amérique latine par le biais de DIRECTV et de Sky Latin America, ainsi qu'auprès d'opérateurs satellite asiatiques, comme TataSky en Inde et Astro en Malaisie.

Les ventes de produits d'accès câble ont sensiblement progressé sur l'année. Des succès ont notamment été enregistrés avec la vente de décodeurs triple play intégrées à l'opérateur portugais TV Cabo et de modems dual play eMTA à Comcast aux États-Unis. Dans l'ensemble, le Groupe a renforcé ses positions dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, et en Amérique latine. Il comptait plus de 100 clients à la fin 2007 (dont les 3 premiers opérateurs occidentaux : Comcast, Time Warner Cable, Liberty Global et Kabel Deutschland).

Thomson a poursuivi l'expansion de ses activités auprès des opérateurs télécoms en 2007. Le déploiement de la LiveboxTM de France Télécom est resté soutenu en 2007 avec l'introduction d'un nouveau système plus sophistiqué. Dans l'ensemble, l'amélioration des volumes a continué à compenser l'érosion des prix. En ce qui concerne les solutions de Téléphonie résidentielle et Réseaux domestiques, le Groupe a vu ses volumes progresser dans le segment DECT (Digital Enhanced Cordless Telecommunications), compensant largement la baisse des prix. L'accroissement des ventes de produits connectés autour de la passerelle résidentielle (comme le Hub Phone de BT qui prend en charge la Voix sur IP) sera important pour le développement futur de cette activité.

Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux

Le chiffre d'affaires issu des Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux a reculé par rapport à 2006. Au premier semestre 2007, l'activité a été médiocre avec des marchés défavorables et des retards de lancements de produits. La croissance s'est rétablie au troisième trimestre grâce à l'amélioration des ventes de caméras de télévision haute définition (LDK 8000 par exemple), puis elle a de nouveau fléchi au quatrième trimestre, avec une baisse des revenus. En raison de nouveaux reports d'investissements clients, certaines prévisions de ventes, notamment de contrats d'intégration de systèmes ne se sont pas concrétisées. Les commandes d'autres catégories de produits comme l'équipement de teleciné pour la post-production et d'autres modèles plus anciens ont reculé. De nouveaux produits ont été lancés, comme le NetProcessor, la gamme ViBE d'encodeurs MPEG-4 équipés de la puce Mustang et les caméras professionnelles Infinity, mais le chiffre d'affaires généré par ces produits sur le trimestre est resté limité. .

Le chiffre d'affaires des Solutions logicielles pour Réseaux (notamment les commutateurs logiciels Cirpack et la plate-forme SmartVision de télévision mobile et IP) a faibli en raison du lent déploiement des plateformes de télévision sur IP et des retards pris dans le lancement de services de télévision mobile.

Le Groupe reste convaincu que les plans initiés à la fin de l'année 2007, même s'ils ne suffisent pas à compenser la faiblesse du quatrième trimestre, sont mis en oeuvre de manière efficace. L'activité Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux est positionnée de manière à bénéficier des lancements récents, et retrouvera le chemin de la croissance en 2008. Les critères fondamentaux à long terme des marchés sur lesquels le Groupe intervient demeurent attrayants, notamment poussés par la transition vers la diffusion haute définition, le passage aux réseaux IP et à la diffusion en haut débit de contenu vidéo.

Rentabilité et marges

L'EBIT du secteur d'activité Systèmes s'est élevé à 28 millions d'euros en 2007, contre 132 millions en 2006.

Au sein des Produits d'accès, le résultat opérationnel s'est amélioré. La transition en cours vers les produits de haute définition a permis d'améliorer l'offre de produits et de compenser l'érosion des prix de produits comparables. La rentabilité a été freinée par les pressions en termes de prix et le creux subi dans l'activité au quatrième trimestre 2007.

L'activité Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux a été en pertes sur l'année 2007, reflétant une perte opérationnelle mais incluant des charges exceptionnelles à la fois sur le premier et le second semestre 2007. Si les pertes du second semestre ont été inférieures à celles du premier, le manque à gagner au quatrième trimestre a pesé sur le résultat d'exploitation et annulé l'impact initial des programmes de réduction des coûts mis en place suite à la perte enregistrée au premier semestre. Les éléments exceptionnels enregistrés au second semestre comprenaient des dépréciations de stocks sans sortie de trésorerie, comme indiqué plus haut.

Les activités Systèmes de Diffusion professionnelle et de Réseaux ont cependant atteint leurs objectifs en terme de flux de trésorerie au second semestre 2007, avec une réduction importante de son fond de roulement, lui permettant de générer des flux de trésorerie disponible.

Technologie

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires net consolidé du secteur d'activité Technologie s'est élevé à 535 millions d'euros en 2007, contre 547 millions en 2006. Les effets de change ont pesé sur le chiffre d'affaires net à hauteur de 34 millions d'euros en 2007 et affecté principalement l'activité Propriété intellectuelle & Licences, dont le chiffre d'affaires est réalisé en grande partie en dollars.

Le chiffre d'affaires net consolidé de l'activité Propriété intellectuelle & Licences a atteint 431 millions d'euros en 2007, contre 443 millions en 2006. Si les effets de change ont représenté 32 millions d'euros, cette activité a néanmoins bénéficié du dynamisme des nouveaux programmes de licence qui ont compensé le recul de programmes plus anciens comme la télévision analogique. C'est le programme MPEG2 (administré par le biais du consortium MPEGLA) qui a le plus contribué au chiffre d'affaires du secteur d'activité Technologie (environ 30 % en 2007 contre 24 % en 2006). D'autres programmes récents ont également fortement contribué, notamment la télévision numérique en Amérique du Nord qui s'est nettement renforcée par rapport à 2006. Le chiffre d'affaires issu des Propriété intellectuelle & Licences de marques, faible en 2006, a fortement progressé. Fin 2007, le Groupe gérait 991 contrats de licence, contre 959 fin 2006.

L'activité émergente de Solutions logicielles et technologiques continue à se développer, notamment dans le domaine de la protection du contenu.

Le chiffre d'affaires net de l'activité Solutions Silicium est resté stable de 2006 à 2007. Des discussions sont en cours au sujet d'une proposition de partenariat pour l'activité des tuners.

Rentabilité et marges

L'EBIT du secteur d'activité Technologie a atteint 277 millions d'euros en 2007, contre 289 millions en 2006, soit une marge bénéficiaire de 51,8 % en 2007 contre 52,8 % en 2006.

En 2007, le résultat avant impôts et charges financières nettes de l'activité Propriété intellectuelle & Licences a atteint 361 millions d'euros contre 366 millions en 2006, soit un recul de 5 millions d'euros. La marge bénéficiaire s'est établie à 83,7 % en 2007 contre 82,6 % en 2006. Pendant l'année, l'activité Propriété intellectuelle & Licences a renforcé l'accent mis sur la rationalisation des opérations de dépôt et de suivi des brevets. Les autres activités de Technologie ont généré une perte en légère augmentation, notamment du fait des coûts de recherche et développement destinés à asseoir l'activité Circuits intégrés de Solutions Silicium.

Les coûts de recherche au sein du secteur d'activité Technologie ont représenté au total 91 millions d'euros en 2007, soit une légère baisse par rapport à 2006 (95 millions d'euros).

CORPORATE

L'EBIT lié aux fonctions centrales du Groupe s'est élevé à 74 millions d'euros en 2007 (contre 77 millions en 2006).

AUTRES ACTIVITES

Le chiffre d'affaires net consolidé des Autres activités poursuivies (précédemment appelées " non stratégiques ") s'établit à 10 millions d'euros en 2007 (contre 34 millions d'euros en 2006), en ligne avec La stratégie du Groupe visant à réduire les activités de la sous-traitance des sites d'Angers et de Genlis.

En outre, les activités résiduelles concernant les composants tubes de Genlis et les autres services après-vente en Europe du groupe ont été reclassés comme activités arrêtées, car ces activités cesseront courant 2008. Cela a entraîné une réduction du chiffre d'affaires des Autres activités de (20) millions d'euros en 2007 (et une réduction de (73) millions d'euros du chiffre d'affaires annoncé précédemment pour 2006) et une au

Partager sur Facebook
Article Précédent :
INGENICO FAIT UNE DECLARATION...
Article Suivant :
FORTE PROGRESSION DE L'ACTIVITE SUR...

Ecrire un commentaire

J'accepte la charte et que mon commentaire soit publié sur BourseReflex.com 

Les autres actualités


Retour vers 'Communiqués' »




Mots-clés : Dollar   Dollars   Etats unis   Euro   Euros   France telecom   Resultats annuels   Retraite   Thomson   Technologie   Electronique   Shrek   Animation   Chine   Telecoms   Emta   Dual   Mpeg   Logicielles   Silicium  
Sociétés citées dans cette news : TMS   Orange  

Si vous passez un ordre de bourse sur le CAC40 le vendredi soir à 18h, quand sera t-il éxécuté?